Condensation dans un conduit de cheminée : Comment l’éviter ?

Condensation tuyau de cheminée

Lorsqu’une cheminée n’est pas bien entretenue ou mal conçue, un accident peut très vite arriver. Et c’est très fréquent chez les maisons privées qui sont équipées de chauffage autonome. Les conséquences de la condensation sont très nombreuses et si vous avez une cheminée, il est impératif que vous sachiez éviter ce phénomène. Dans cet article, nous vous donnons des conseils qui vont dans ce sens.

 

Explication du phénomène de condensation

Lors de la combustion du gaz, du mazout, du bois ou du charbon, il y a un dégagement de vapeur d’eau. Lorsque la température s’abaisse, la quantité de cette vapeur que l’air peut contenir sous pression atmosphérique diminue. Les fumées se refroidissent donc lors de leur ascension dans la cheminée. La vapeur d’eau, débordante, passe de l’état gazeux à l’état liquide : c’est la condensation.

 

Conséquences

Les conséquences de la condensation sont nombreuses. Parmi les plus connues, on peut citer :

  • Le gel progressif et l’épaississement de la couche de glace qu’on retrouve en hiver. La poussée diminue et le canal se retrouve ensuite complètement fermé.
  • La substance qui s’accumule dans les tuyaux est inflammable. Une explosion et un incendie peuvent être provoqués par la condensation dans une cheminée d’un poêle à bois
  • La combinaison des produits de combustion et de l’eau permet la formation des acides chlorhydrique et sulfurique. Ceux-ci attaquent l’acier et les métaux ferreux
  • Un effondrement de la structure lorsqu’elle est en brique

 

 

Conseils pour éviter la condensation dans un conduit de cheminée ?

Nettoyer la cheminée

Nettoyer la cheminée signifie rendre la surface intérieure plus lisse. Le jeu devient plus large, la qualité de poussée est meilleure et la température des gaz est plus élevée. Tout cela conduit donc à avoir moins de dépôts et de condensation. Les méthodes de nettoyage sont assez nombreuses et peuvent être thermiques, chimiques et mécaniques. De plus, vous pouvez nettoyer votre cheminée lors du grand nettoyage du printemps ou lorsque l’hiver approche. Les étapes d’un nettoyage mécanique sont les suivantes :

  • Le nettoyage de l’insert
  • Le nettoyage de la vitre de la cheminée
  • Le nettoyage de la plaque en fonte
A lire aussi :  Savon de Marseille : 9 conseils pour bien le choisir et l'utiliser

 

Utiliser le tubage

Si vous possédez un conduit de cheminée traditionnel et maçonné, vous pouvez utiliser le tubage. C’est une méthode simple, efficace et sécurisante. Il permet de rendre votre conduit étanche aux fumées et par conséquent sécurisé. De plus, le diamètre du conduit est adapté afin d’obtenir un bon tirage et de prévenir la condensation. On distingue :

  • Le tubage rigide qui vise les conduits de cheminée droits
  • Le tubage flexible orienté vers les conduits de cheminée où on observe des obliques ou des angles

Sur la partie haute de l’installation, une plaque d’étanchéité empêche l’eau de s’infiltrer. En partie basse, le raccordement au poêle permet de fermer l’installation.

Ramonage conduit cheminée

Lutter contre le bistre avec le ramonage

Le bistre est une substance chargée de particules d’huile et de carbone, faite de fumée, qui se dépose sur les tuyaux des cheminées. La présence de cette substance en abondance est synonyme de risque car elle obstrue la cheminée et complique l’évacuation des fumées. Le bistre peut donc entraîner des incendies de cheminée et même un empoisonnement au monoxyde de carbone.

Pour l’éviter, on recommande d’effectuer 02 ramonages chaque année. Le premier pendant la période de chauffage et le second en dehors de cette période. Le ramoneur nettoie et entretient les conduits ce qui permet l’évacuation correcte des fumées. Sa présence sera aussi l’occasion de vous assurer que tout fonctionne bien et que vous ne courez aucun risque.

 

Respecter les exigences de conception de votre cheminée

Ces exigences sont énoncées dans le SNiP (41-01-2003). Leur respect pendant la planification et la réalisation de votre installation est l’une des conditions de mise en service de celle-ci. Vous savez donc que vous avez une cheminée correcte lorsqu’elle répond aux exigences suivantes :

  • 5 m de distance entre le tuyau de four et la coupe supérieure du tuyau
  • La longueur de la section horizontale ne doit pas dépasser les 100 cm
  • Au moins 1 m pour l’élévation de la cheminée au-dessus du toit
  • Le nombre de coins par canal va jusqu’à deux
  • La hauteur minimale au-dessus du faîtage : 50 cm
A lire aussi :  Vendre une maison amiantée : De la détection à la négociation

Vous ne devez pas regrouper les sorties de plusieurs chaudières au sein du même canal. De plus, raccorder les conduits de ventilation et de fumée ensemble est interdit.

Veuillez consulter les textes du SNiP pour plus d’informations.

 

Utiliser un purgeur de vapeur

Le purgeur de vapeur est une vanne qu’on installe dans la partie inférieure du canal vertical et en dessous de la sortie horizontale. Il est équipé d’un accès pour l’évacuation de liquide. Son rôle est d’évacuer le condensat et autres gaz condensables tout en conservant la vapeur. Il permet donc les pertes inutiles de vapeur.

 

Séchez le combustible avant de l’utiliser

Une cheminée a besoin d’un bois sec pour une combustion de qualité et la réduction des risques de condensation. L’humidité du bois ne doit pas dépasser les 25% au risque de :

  • Réduire le pouvoir calorifique du dispositif
  • Retarder l’allumage et la combustion
  • Encrasser la cheminée
  • Emettre des polluants

Bois de chauffage

La condensation dans un conduit de cheminée peut provoquer des accidents aux conséquences graves. Eviter ce phénomène est de loin meilleur que le combattre. Les solutions que nous vous avons données ici sont fiables et vous pouvez les compléter et prendre conseil chez un professionnel. Certaines d’entre elles sont si basiques qu’elles consistent juste en un entretien quotidien tandis que d’autres impliquent l’emploi de certains outils et techniques. Et pour traiter le problème à la racine, veillez à faire construire vos cheminées dans les normes.